Archive for septembre 2010

Pub
30/09/2010

Faut bien rentabiliser. Cliquez pour la pleine taille.

Projet B – Chef de la Cité – Design
29/09/2010

C’est le personnage qui apparait à ce moment dans le storyboard:

Je l’imagine comme étant l’équivalent de Blofeld dans James Bond, et je voulais qu’il soit assez mémorable dans sa très courte apparition. Mince, « Sourire » inquiétant, oeil unique qui est semblable à un monocle, et une antenne de cellulaire à l’oreille.

Le shading est peut-être un avant-goût du look final de l’animation.

Projet B – Storyboard
29/09/2010

Pour le projet B, j’ai songé à une intro de série plutôt qu’une bande-annonce, une intro dans le style du Batman des années 90, soit qui raconte un petit quelque chose.

http://www.youtube.com/v/mgnDdBygMmY?fs=1&hl=fr_FR

Sans en imiter la facture graphique par contre.

Voici la première moitié du storyboard. Les couleurs sont là comme aide-mémoire pour certaines choses, moins pour être représentatives des couleurs finales.

FONDU AU NOIR

Wooouh.

1
29/09/2010

Judy – Model Sheet
26/09/2010

Val et Judy ( Thirteen « Going On Eighteen ») au 21ème siècle.

Val’ – Model Sheet
25/09/2010

Modification narrative
21/09/2010

J’ai éliminé le chien du scénario (je le relègue à la figuration toute simple). Les raisons sont les suivantes:

– Il s’agit d’un vestige de l’ancien concept « doux » qui a pris un virage à 180° dans la version actuelle du projet de film.

– Simplification de l’histoire et tout particulièrement de l’introduction, on saute directement à l’intérêt du film.

– Je remplace donc l’histoire du chien avec le policier. Je crois qu’au point où j’en suis il me parait clair que ce personnage est devenu malgré lui le personnage principal. Donc c’est le policier qui évite de justesse une goutte de peinture du peintre au début du film. Non seulement cela permet toujours d’introduire le peintre et d’annoncer la future catastrophe (la goutte de peinture qui tombe dans la gorge d’un autre personnage), mais surtout cela permet d’introduire un peu le personnage du policier et son caractère avant d’introduire l’élément déclencheur : la liasse de billet qu’il découvre par la suite. Donc c’est plus clair, plus propre, plus simple, plus précis. Merveilleux!

– J’aime mieux les chats.

Bonjour la police – Model Sheet
19/09/2010

Les Vilaines Filles
16/09/2010

Peintre – essais
16/09/2010

Très insatisfait après quelques pages comme ça. J’y reviendrai plus tard.