Patlabor: The Movie (Mamoru Oshii, 1989)

機動警察パトレイバー the Movie
Kido keisatsu patoreba: the Movie
Patlabor: The Movie
Réalisation de Mamoru Oshii
Film japonais de 1989

Si son nom est bien connu, je suis quand même peu familier avec Mamoru Oshii. Sa carrière semble avoir pris une étrange direction depuis plusieurs années, mais il reste un nom populaire.  J’ai vu Ghost in the Shell et le fascinant Angel’s Egg. D’ailleurs, à comparer ce dernier avec Patlabor, l’on pourrait difficilement faire deux films plus différent : l’un est une odyssée surréaliste hors du commun, l’autre est un film policier assez commercial. Tout les deux ont leurs mérites.

Patlabor : The Movie (parce que Patlabor a commencé avec une série d’OAV (animation Direct-to-video), qui n’est pas nécessaire de voir en premier lieu) nous présente un corps policier qui se spécialise dans les incidents concernant les «labors», des robots-travailleurs opérés par des individus. Ces policiers sont eux-même équipés de labors de patrouille, les patlabors. Le film prends les allures d’une série policière hollywoodienne des années 80-90, avec un «scientifique fou» (obsédé par babylone, une trace de l’obsession pour la religion catholique de Mamoru Oshii. D’ailleurs il y aurait de quoi analyser le rapport entre babylone et l’emploi de la technologie dans le film mais… c’est juste pas intéressant), une ville entière en danger et des policiers qui doivent s’ajuster à une situation extraordinaire. Mais bien sûr, avec des robots en plus, ce qui ajoute une certaine grandeur à l’ensemble.

Je m’attendais à un film plein d’action avec un focus sur les robots, mais ce n’est pas le cas, c’est étonnant comment l’on voit peu de robots en fait, et que l’attention est portée à l’équipe de policiers. Il y a énormément de scènes de dialogues, un léger excès d’emphase sur du background, et je n’aime pas les films qui ignorent comment raconter quelque chose autrement que par présenter du background avec de longs dialogues. Mais ce n’est pas si excessif que ça. Par contre il y a beaucoup de personnages et qui du coup ne sont pas si développés que ça… mais sûrement ailleurs dans la franchise.

L’animation est ultra statique, il y a un nombre hallucinant de plans plutôt longs qui se résument qu’à un dessin et trois positions de bouches. Le dessin détaillé et l’esthétique générale compense la lacune, quelque chose de courant en Anime. Mais il y a deux ou trois scènes d’action, notamment le climax du film, qui compensent le tout. Animer des mechas aussi détaillés étant impressionnant en soi. Par contre il y a quelque chose de très curieux, et c’est que malgré l’atmosphère très sérieuse du film, il y a recours à des expressions caricaturées à de rares moments, qui font un très étrange contraste. Plus étrange encore est la présence soudaine d’une petite scène en fish-eye, qui sort de nul part et contraste fortement avec le ton généralement naturaliste du film. Difficile de savoir comment réagir avec un plan qui ressemble à ça:

Patlabor est un bon blockbuster d’intrigue (intéressante) et d’action (excitante), qui se distingue (distinguait?) par son mélange équilibré de film policier et sci-fi, sans pour autant épater la galerie. Il y a aussi l’intérêt particulier que ce soit un film d’animation, d’ailleurs j’imagine qu’un scénario du genre aurait difficilement pu être adapté en prise de vues réelles à l’époque. Le film ne pourra pas convertir quiconque allergique au genre, mais pour ma part j’ai bien envie de voir Patlabor 2 à présent. Pour les plus aventuriers, regardez Angel’s Egg!

Publicités

2 Réponses

  1. Patlabor 2 est en tout point supérieur au premier.
    Le problème avec ce film, au même titre qu’Avalon, c’est que le rythme très rapide complique d’une certaine manière notre capacité à analyser son sens profond. Pourtant Patlabor est en soit bien plus complexe que Ghost In The Shell premier du nom.

    • Patlabor 2 est certainement plus complexe que le premier film (et plus raffiné techniquement), mais je ne juge pas la valeur des films en fonction de leur complexité. Mais ce n’est que mon avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :